Le Parti

CEDEAO

La Convention Démocratique des Peuples Africains Branche-Togolaise (CDPA-BT) est un parti d’opposition au régime de dictature. Il est créé en mars 1990 sur la base des idées et des principes contenus dans son manifeste, « l’Alternative » rédigé et publié pour la première fois en avril 1988.

Le parti a tenu son Congrès constitutif les 1-3 mars 1991 dans la clandestinité à Koforidua au Ghana, la nature répressive du régime l’empêchant de le faire librement au Togo.

Avril 1991 : Le cadre d’embrigadement politique constitué par le parti unique, parti-Etat créé le 30 août 1967 et inscrit dans la constitution, obligeait tout le monde à regarder dans la même direction. Tenter de regarder ailleurs, entre autres de créer un parti d’opposition était réprimé sans ménagement. Toute tentative de penser ou d’agir hors du parti unique était contraint à la clandestinité.

L’insurrection populaire d’octobre 1990 va forcer le régime à abolir le parti unique et à proclamer le multipartisme sous la force de cette pression. La CDPA-BT est sortie de la clandestinité en ce moment-là. D’autres partis ont profité de cette occasion pour se créer. Mais qu’est-ce que l’opposition togolaise ? La question attend toujours une réponse.

Objectifs du Parti

Objectifs immédiats

1– Mettre fin au régime de dictature pour permettre au peuple togolais de se donner un nouveau système politique.

2– Instaurer les libertés essentielles et créer des institutions devant permettre un fonctionnement démocratique de la société togolaise

3– Permettre à la population de s’organiser pour commencer à satisfaire ses besoins essentiels par une véritable décentralisation.

4– Conduire une politique alternative d’opposition par le Mouvement de la “Force Alternative d’Opposition” (MFAO)*.

Objectifs à long terme

1– Réorganiser le pays sur tous les plans pour créer les conditions d’un fonctionnement démocratique de la société togolaise.

2– Instaurer et enraciner dans le pays une démocratie éclairée, transparente et participative pour permettre le développement pour tous.

3– Définir et conduire une politique de développement susceptible d’éradiquer la misère et d’engager le pays dans la voie du progrès dans tous les domaines (amélioration des conditions de vie, éducation, santé…).